[Be Moon] Pleine Lune du 28 juin


S’aligner. Totalement. Impunément. Sans plus avoir peur de sa propre nudité. Sans plus craindre de trancher, poser ses limites et voyager. Au cœur de l’être, au cœur de soi et au-delà. Tout cela n’est pas que simple poésie. Tout cela est création de l’instant, dans le cocon de tes souvenirs et l’expansion de tes rêves. Mais comme pour toute respiration, il y a une retenue, avant la délivrance. Mais comme pour tout mouvement, il y a un cycle qui se termine pour que le suivant s’ensuive. Tu te demandes où est ta place. Tu te demandes pourquoi telle situation s’acharne contre toi. Tu te réjouis de tes célébrations. Tu ne peux t’empêcher de penser à l’avenir, à moins que ce ne soit l’avenir qui pense à toi.


En cette pleine lune, rappelle toi que tu es déjà à ta place. Peut-être n’a-t-elle pas la forme que tu attendais, ou que les autres attendaient. Mais tu as ta place, tu as ton rôle à jouer car aucun rôle est insignifiant. C’est ainsi que tes pensées et tes actions revêtent toute leur importance. À ton échelle tu peux faire une différence, et même mieux, être une différence. Tu diffères du voisin, et en cela l’unité se crée.


Rappelle toi aussi qu’aucune situation ne s’acharne contre toi. Elle est là pour toi. Pour voir où tu en es sur ton chemin, mais aussi pour te montrer les zones confuses, celles qui méritent tout ton amour afin de prendre encore plus place dans ce monde que vous partagez tous ensemble.


Rappelle toi de célébrer. Non pas tes victoires mais tes prises de conscience. Célèbre tes réalisations extérieures, mais également intérieures, car il n’y a rien qui ne se réalise en dehors de toi qui n’ait pris sa place en premier lieu en dedans de toi.


Enfin, souviens toi d’où tu poses tes pieds. Que ton chemin soit de terre ou de gravier, il s’ancre dans le présent. C’est ainsi que l’avenir, cette tendance à tout planifier, se rappelle à toi dans le présent. Parce-que chaque présent possède une multitude de possibilités. Tu entends bien: une multitude. Pourtant, tu peux t’accrocher à une direction plus qu’une autre, t’enfermant dans un schéma au lieu de libérer l’abondance des possibilités.


Tu comprends ce que nous disons? Chaque action que tu mets en place peut viser un but. Tu peux planifier. Mais rappelle toi qu’il y a une volonté plus haute (plus légère et globale) que la tienne qui est là pour t’aider à devenir tout aussi léger. C’est pour cela que tout ne se passe pas toujours comme prévu. Ce n’est pas une fatalité. C’est universel. C’est ce qui permet d’unir toutes tes facettes afin que tu illumines les jours et les nuits.


Nous pourrions en rester là. Mais si tout cela te semble sybillin, nous ajouterons ce qui suit.


Cette lune vient bousculer tes rigidités. Ton cœur bat plus fort venant briser ce qui restait de résistance. Peut-être te sens-tu particulièrement seul. Peut-être encore as-tu la sensation de devoir garder le contrôle de tout ce que tu crées…ou encore que tu es responsable – coupable – de ce que tu vis présentement. Il est temps de lâcher ce genre de sentiments qui ne visent qu’à te diminuer. Cette période t’offre l’opportunité de te reconnaître par toi-même. Cela ne veut pas dire se débrouiller seul, tout porter sur tes épaules. Cela veut au contraire dire s’ouvrir aux bras qui sont prêts à t’accueillir tel que tu es, si tu acceptes d’alléger tes épaules. La vraie responsabilité n’est pas dans la reconnaissance de tes capacités, mais dans celle de ton existence en tant qu’être.


La vie n’est pas une série de tâches à accomplir, de moments où tu te rends compte que « le temps est encore passé trop vite », mais bel et bien de présence à toi-même. Là, maintenant, tandis qu’un sourire naît au creux de tes lèvres. Là, maintenant, tandis que le sommeil vient te visiter en raison de l’heure tardive. Ressens dans ton corps tous ces signes qui te prouvent que tu es en vie. Ne cherche plus de sens, de protection, mais ouvre toi aux expériences, aux émotions qu’elles génèrent sans t’y attacher et ressens comme tu es en sécurité en ta compagnie.


Toi avec toi. Comme un écho qui résonne au travers de tout un chacun. Nous te le disons, c’est le début d’un nouveau cycle de vie.


Repos – gestation – renouveau – émerveillement.


Si tu lâches prise, ce cycle se mettra en place. Il a même peut-être déjà commencé.



Source : Farah Sahbi – Ozalee www.ozaleesens.com

like 1.gif